Partagez

“Habana’s Old Cars”, une exposition de Véronique Fel

Partagez

“Habana’s Old car”, une exposition produite par Initial LABO à découvrir à la galerie Sarto à Paris du 22 octobre au 12 novembre.

Véronique Fel, une attraction pour l’image

Véronique Fel découvre la photographie au collège. Ne sachant pas dessiner, elle se tourne vers cet art, et ses clichés devinrent ses dessins.  Ce fut une révélation. Quelle aventure de pouvoir immortaliser tout ce qui la touche et l’intéresse. Souhaitant laisser une chance à tout ce qui l’entoure de trouver sa place dans sa composition, elle apprend aussi à faire preuve d’une grande patience.

Cette attraction pour l’image va la conduire sur le chemin d’études universitaires en cinéma et vidéo.  S’en suivent presque vingt années d’une première carrière en production au sein de deux grandes agences de presse TV à Paris. En 2010, elle décide de suivre sa voix intérieure et de tout quitter pour se consacrer pleinement à sa passion : la photographie.

La lumière est l’essence même de cet art. Elle découvre l’attrait pictural et graphique de la lumière du zénith. Pourtant, cette lumière est décriée dans le monde de la prise de vue.  Difficile à capter, on   l’a   dit   aveuglante et écrasante.  Véronique, elle, la découvre sensitive, fascinante et audacieuse.  Malgré sa complexité, elle s’inspire de cette lumière et choisit de l’apprivoiser.  A ce choix artistique, elle lie son œil, son ressenti.  Le soleil de midi est l’outil qui lui permet d’exprimer son point de vue sur une situation, une   expérience.   Les   ombres   disparaissent, les   couleurs éclatantes semblent irréelles, comme peintes, et les traits, dessinés. Elle trouve sa signature.

En photographiant l’instant, Véronique Fel dresse un constat esthétique déroutant et fascinant de la réalité de notre temps et de ses paradoxes.

Aujourd’hui elle présente son travail “Habana’s Old Cars” remettant en lumière les anciennes voitures américaines.

“Habana’s Old Cars”

Je ne pouvais revenir sans avoir dans mes images, ces vieilles voitures américaines, incontournables et universelles. Elles sont l’emblème joyeux d’un pays pourtant écorché, sous embargo américain pendant plus de 50 ans. Je savais que l’exercice serait difficile car maintes fois traité. Je réalise dès mon arrivée, qu’elles sont devenues des accessoires purement touristiques, trop maquillées par des couleurs « markétées » et gages de dollars faciles. Ces Américaines perdaient leur romantisme à mes yeux et cela m’attristait. Comment les distinguer par respect pour leur histoire ?

Véronique Fel

bling
it up

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.