Michael Kenna - Des Oiseaux (Éditions Xavier Barral)

35,00

LIVRAISON GRATUITE À PARTIR DE 150€
PAIEMENTS SÉCURISÉS CRYPTAGE SSL
RETOURS SOUS 30 JOURS
CLICK & COLLECT DISPONIBLE

“On entre dans les photographies de Michael Kenna sur la pointe des yeux et des oreilles, les sens en alerte, comme on se tient à l’affut sous le couvert d’un taillis espérant découvrir une nouvelle fois les chemins de grâce.” L’intervalle blog

 

 

“Dans tout mon travail, il y a un thème sous-jacent qui est celui de la mémoire, du temps, du changement, des atmosphères qui semblent liées aux lieux. ” Maître de la photographie de paysage en noir et blanc, Michael Kenna donne à voir un monde presque évanescent. Qu’il s’agisse de la campagne aux lignes d’horizon basses, de ciels découpés à travers des toits, de vues en contre-plongée montrant la cime d’arbres automnaux, ses images invitent à la contemplation. Les oiseaux planent, dessinent des figures aériennes dans des ciels moutonneux, patientent sagement sur des branches… Vols suspendus, moments arrêtés : le temps se fige, se fait immuable.

“Dans tout mon travail, il y a un thème sous-jacent qui est celui de la mémoire, du temps, du changement, des atmosphères qui semblent liées aux lieux.” Michael Kenna

Dégradés de gris, tons au léger virage sépia et profondeur de champ insufflent aux photographies de Michael Kenna une certaine mélancolie. Le monde est silence. Les changements incessants de la matière céleste, l’épaisseur, l’éclat ou la fluidité de la lumière donnent l’impression que la durée d’apparition a été suspendue. Les oiseaux deviennent palpables, leur être au monde se fait enchantement. Tels des tableaux issus de la grande tradition classique, les photographies d’oiseaux de Kenna donnent à voir une nature vide de toute présence humaine et où seuls règnent les oiseaux.

 

 

Qui est Michael Kenna ?

Issu d’une famille d’origine irlandaise, Michael Kenna est un artiste né en 1953 à Widnes au Royaume-Uni. À la suite d’une scolarité au St Joseph’s College, il étudie à la Banbury School of Art, puis à la Banbury School of Art et la photographie au London College of Printing.

Son regard artistique s’aiguisa en scrutant les photographies de Bill Brandt, Atget, Emerson, Sudek ou d’autres grands noms de la photographie américaine aussi divergents que Berhard, Callahan, Sheeler et Stieglitz.

Sa carrière débute par des travaux de commande, en parallèle d’une pratique personnelle. En 1977, il sillonne les Etats Unis avant de s’installer à San Francisco où il y rencontre Ruth Bernhard, illustre photographe. Durant dix ans, il endosse le rôle d’assistant dans la réalisation de ses tirages. Kenna poursuit sa roue vers le Portugal, puis à Seattle où il réside actuellement.

Il façonne une œuvre par grands chapitres sur un long terme (jusqu’à huit ans), qui nécessite des allers-retours vers ces lieux, captés à maintes reprises. A titre d’exemple, ses photographies des emplacements de tous les camps nazis sont le fruit de plus de dix ans d’expérimentation et font don à la France.

« J’aime travailler sur trois ou quatre projets à la fois, et même lorsqu’ils sont censés être terminés, je peux continuer indéfiniment », confesse Michael Kenna. « Très jeune, j’étais assez doué pour les arts, surtout pour la peinture, et je désirais être peintre. Cependant, après quelque temps passé à la Banbury School of Art, je compris que je n’avais guère de chance de survivre en Angleterre en qualité de peintre. J’ai donc appris la photographie, me disant qu’au moins je pourrais gagner ma vie dans la publicité », poursuit le photographe. (Artsper)

INFOS TECHNIQUES

le concept de la photographie